14ème Congrès CFDT Cadres

Publié le 21/11/2013 à 15H32
ARRAS du 5 au 7 juin 2013

Une délégation composée de 3 bas normands (Valérie FRITZSCH, Thierry LEBEY, Fabienne DELIGNIERES) s’est rendue au 14ème congrès de la CFDT Cadres qui s’est tenue à Arras du 5 au 7 juin 2013.

 Vous trouverez ci-dessous l’intervention faite pour la Basse Normandie sur le rapport d’activité.

 Ce congrès très riche en idées et en débats s’est tenu dans une atmosphère à la fois studieuse et conviviale.

 Des ateliers thématiques ont permis aux congressistes d’échanger sur des thèmes variés : cadres publics et mobilité, protection sociale et statut cadre, insertion des jeunes diplômés, formation tout au long de la vie, inégalités professionnelles hommes femmes …

 Il s’est conclu par une séquence en séance plénière sur un projet de syndicalisation grand format, de développement et d’insertion des jeunes diplômés dans le monde du travail en présence de Laurent BERGER. Une présentation par un syndicaliste suédois d’UNIONEN a mis en évidence une nouvelle forme de campagne de développement.

 Une motion pour favoriser le développement chez les jeunes de moins de 30 ans, les jeunes en insertion ou en transition professionnelle vers l’emploi et fragilisés dans cette phase, a été adoptée à une très large majorité.

 Un nouveau Bureau National Cadres a été élu au cours de ce congrès. Il est composé de représentants de 14 fédérations (F3C, FBA, FCE, FEAE, FGA, FGMM, FGTE, Finances, Interco, FNCB, PSTE, Santé-Sociaux, SGEN, SGIC) et de 14 URI (Aquitaine, Basse-Normandie, Centre, Franche Comté, Ile de France, Languedoc Roussillon, Limousin, Midi Pyrénées, Nord Pas de Calais, PACA, Pays de Loire, Picardie, Poitou Charente, Rhône Alpes).

Fabienne DELIGNIERES et Thierry LEBEY représenteront la Basse-Normandie.

 Le nouveau Bureau National Cadres est composé de 7 personnes : Jean-Paul BOUCHET (secrétaire général), Patricia BLANCARD (secrétaire générale adjointe), Jean-Claude BARBOUL (secrétaire général adjoint), Martine FLACHER (trésorière), Youssef GHENNAM (trésorier adjoint), Jérôme CHEMIN, Franca SALIS-MADINIER.

 

Intervention Uri Basse-Normandie

sur le rapport d’activité

(Fabienne DELIGNIERES)

 

Bonjour à tous,

 C’est le deuxième congrès de la CFDT Cadres auquel l’URI Basse Normandie participe et nous nous réjouissons d’être à nouveau ici réunis. Il a 4 ans à Nîmes, j’étais venue seule, à Arras nous sommes 3. Ce n’est pas une simple question d’arithmétique, cela montre le chemin parcouru en 4 ans. Nous occupons aussi les deux sièges qui nous sont réservés à l’APEC (titulaire et suppléant) et nous postulons à nouveau à deux pour le BN Cadres.

 Depuis 2009 nous avons réunis la commission interprofessionnelle Cadres à 4 reprises dont 3 avec la présence de secrétaires nationaux. A ceci s’ajoute la présence de Martine lors de 2 réunions du groupe Fonctions Publiques (Martine est venue 5 fois au total ce qui prouve qu’elle aime la Basse-Normandie et nous lui rendons bien !)

 Et d’ailleurs nous avons aussi participé aux deux Groupes de Travail qu’elle a initié : « La parole aux A » et « Cadres publics et mobilité ».

 Pour paraphraser le livre « A quoi servent les cadres » je demanderait « A quoi sert la CFDT Cadres ? ». Rassurez-vous j’ai la réponse …

 C’est le petit plus pas vraiment obligatoire à première vue mais qui change le militantisme. C’est un laboratoire d’idées qui grâce au dynamisme de son équipe, crée des outils, des pratiques, des débats qui deviennent essentiels … et pas seulement pour les cadres.

 Et c’est cela la grande nouveauté ! Parce qu’il n’y a pas un monde du travail cadres et un monde du travail non-cadres, comme il n’y a pas des salariés du privé d’un côté et des agents de l’Etat de l’autre. Quand on parle de reporting par exemple, nous sommes tous concernés. Le monde a changé et continue d’évoluer, la donne change.

 Et quand les non-cadres s’emparent des outils proposés par la CFDT Cadres pour les appliquer dans leur milieu professionnel, c’est gagné ! Parce que le meilleur moyen de vivre ensemble c’est encore de vivre dans le respect et la compréhension de chacun. Et aussi parce que l’on est en général encadrant et encadré.

 En ce qui concerne les identités professionnelles, les groupes de travail, les études et les publications de la CFDT Cadres ont permis d’avoir une vision beaucoup plus précise des secteurs concernées.

 L’enquête « La Parole aux A » par exemple ainsi que le travail d’expertise qui l’a accompagnée a été un véritable révélateur du vécut quotidien des agents de la Fonction Publique et une réelle bouffée d’oxygène pour les agents alors que leur administration et leurs missions étaient secouées, voire démantelées par la RGPP.

 En Basse-Normandie, il nous reste encore beaucoup de choses à accomplir et les projets ne manquent pas. Tout d’abord, il est nécessaire de mettre en place une architecture sur le territoire et sur le professionnel. Des secteurs avec de gros pourcentages de cadres ne participent pas ou peu à nos réunions. Certains voient encore une concurrence entre le militantisme cadre et le non cadre. Il nous faut impliquer plus encore les élus du Conseil Régional Interprofessionnel, qui est l’organe politique de l’Union. Nous souhaiterions que chaque secteur représenté ait un référent cadres. Cela semble possible car de plus en plus d’équipes sont désormais convaincues et il nous faut convaincre les autres.

 A force de labourer le terrain, les graines semées commencent à germer.

 Nous avons de nouveaux projets de débat pour les mois à venir : les retraites complémentaires par exemple, mais aussi aller à la rencontre des jeunes, étudiants et salariés.

 Je voulais aussi saluer le rapport financier pour sa clarté, son résultat positif d’année en année et le travail accompli par les trésorières, Monique et Martine.

 Et puisque la CFDT Cadres se positionne comme le bureau d’étude de la confédération, il est regrettable que ses ressources ne suivent pas l’augmentation du nombre de cadres déclarés. Nous espérons que les choses vont évoluer dans les mois à venir car comme le souligne le rapport, la situation reste fragile. La venue de Laurent vendredi est certainement de bon augure !

 Nous voudrions tout particulièrement remercier les membres du Secrétariat National qui partent à l’issue de ce congrès (Monique, Laurent, Bernard, Philippe) et leur souhaiter une bonne continuation dans la vie plus ou moins active !

 Alors oui, au terme de cette mandature 2009 – 2013, vous avez changé la donne, nous avons changé la donne et l’Union Régionale CFDT de Basse Normandie votera donc pour le rapport d’activité.