Faire barrage, mais aussi...

Publié le 21/11/2013 à 14H38
Nous étions 120 de la Basse-Normandie

Faire barrage, mais aussi…

 … démontrer que l’action syndicale qui prend sa part dans l’action démocratique est un bien précieux.

 Nous étions 120 de la Basse-Normandie, mais par un prompt renfort nous nous vîmes plus de 5000 militantes et militants en arrivant à la porte de Versailles, pour faire cette démonstration que l’action de la CFDT est payante.

 Ce 10 octobre a été une grande occasion de faire sortir de l’ombre des militantes et militants qui, dans leur établissement, leur territoire, leur entreprise développent de nouvelles réponses à de nouveaux problèmes.

 Toutes ces actions, ainsi que les centaines d’autres qui n’ont pu profiter des projecteurs de cette journée, sont la représentation d’une CFDT qui affronte au quotidien les mouvances économiques, résultats d’un monde qui est en perpétuel mouvement.

 C’est aussi la véritable image du syndicalisme CFDT, loin des clichés encore trop souvent ancrés dans la tête de celles et ceux qui en sont éloignés.

 Tous ces travaux syndicaux sont également les bases d’un rempart face à la montée d’un extrême qui ne sera jamais en capacité d’agir pareillement.

 Nous ne devons pas baisser la garde. Malgré le ravalement de façade, le fond du front reste le même !

 L’autre n’est pas un problème, il est la solution, les témoignages de ce  10 octobre en ont été la démonstration.

 C’est en continuant d’œuvrer de la sorte, que nous répondrons aux nouveaux enjeux socio-économiques, tout en faisant barrage aux idées trop simplistes du populiste !

 Bertrand BRIERE,

Secrétaire Général