Plan pluriannuel contre la prauveté

Publié le 21/11/2013 à 16H27
Plan pluriannuel contre la pauvreté et pour le développement humain Nous devons protection à toutes et à tous, c’est ce qui doit nous engager pour combattre la pauvreté en France, Pour la CFDT, il s’agit d’un enjeu majeur !

En 2010, 13,9% des bas-normands vivaient sous le seuil de pauvreté contre 14,1% des français (jeunes et familles monoparentales).

 Moins marquée en Basse-Normandie que dans d’autres régions, la pauvreté va de pair avec une fragilité relative du tissu social, dans une région comptant beaucoup d’intérimaires et d’actifs faiblement qualifiés, en particulier dans le secteur agricole et industriel.

 La région compte par ailleurs un nombre élevé de travailleurs pauvres, 9% contre 7% au niveau national, le seuil de pauvreté correspondant à un niveau de vie inférieur à 964€ par mois et par personne.

 En 2010, 4% de la population bas-normande percevaient un minimum social versé par la CAF contre 4,4% au niveau national.

 Moins de ménages dépendent des prestations sociales :

En 2010, les prestations sociales représentaient, en Basse-Normandie comme sur le reste du territoire, 4,2% du revenu disponible des ménages. Chez les ménages pauvres (soit 56000 concernés), ces prestations représentaient 19,3% du revenu disponible, soit une part plus faible qu’au plan national (33%). Le taux de ménages dépendants est le plus élevé dans l’Orne (12,9%) par rapport au Calvados (10,7%) et à la Manche (9,9%).


Comment mesurer la pauvreté ?

 La pauvreté est un phénomène qui recouvre plusieurs dimensions. Elle peut se définir par un ensemble de « manques » tels qu’un niveau de vie insuffisant, un accès plus restreint à certains biens de consommation, des difficultés à occuper un logement décent, etc.

 Ce caractère multidimensionnel ouvre la voie à l’utilisation de différentes sources d’informations pour rendre compte du phénomène.

 Même si elle occulte tous les éléments se rapportant au vécu des personnes en situation de pauvreté, l’approche monétaire donne une mesure objective en utilisant les niveaux de revenus.

 En France et en Europe, la mesure de la pauvreté privilégie l’utilisation d’un seuil relatif et non absolu : sont considéré comme pauvres tous les individus dont le niveau de vie est inférieur à 60% du revenu médian (seuil de pauvreté).

 En France, les taux de pauvreté sont disponibles au niveau national, régional et départemental.

Taux de pauvreté

 

 

Note de lecture : les lignes horizontales et verticales en rouge représentent le niveau métropolitain. A droite de la ligne verticale, les taux de pauvreté sont supérieurs à la moyenne. En dessous de la ligne horizontale, l’intensité de la pauvreté est moindre.

En Basse-Normandie, le taux de pauvreté était de 13,9% et l’intensité de pauvreté de 17,4%. Ces deux valeurs étant inférieures aux moyennes nationales, le point la représentant est situé respectivement à gauche et en dessous de chacune des lignes représentant ces moyennes.