Vos interlocuteurs dans une entreprise privée

Publié le 21/02/2013 à 16H30
Vos interlocuteurs dans une entreprise privée

Le délégué syndical (DS)
Le délégué syndical d'une entreprise est désigné par le syndicat professionnel concerné. Il est donc le porte-parole et le relais du syndicat qu'il représente. En lien avec celui-ci, il anime la section syndicale de l'entreprise (actions, revendications, élections, etc.) négocie et signe (ou pas) les accords avec la direction. Avec vous, il élabore les revendications de la section syndicale. Avec les élus, il vous informe tout au long des processus de négociation (RTT, augmentation salariale annuelle, etc.).

Les élus du comité d'entreprise (CE)
Les représentants des salariés au CE sont informés et consultés sur les décisions relatives à la marche générale de l'entreprise et de son évolution, les salaires, la durée et les conditions de travail, la formation et l'égalité professionnelle. Ils sont à l'écoute des préoccupations des salariés et leur assurent une information continue sur l'activité du CE. Vous débattez de tout cela en section syndicale, pour forger la position des élus CFDT au CE.   

Le délégué du personnel (DP)
Le délégué du personnel est élu par les salariés. Il fait respecter les droits des salariés et les accords en vigueur. Il présente à l'employeur les réclamations individuelles ou collectives des salariés et peut saisir l'inspection du travail quand l'employeur ne respecte pas ses obligations. De manière plus générale, il vous rencontre régulièrement sur votre poste de travail  et vous défend au quotidien. Dans les petites entreprises, les élus de CE et les DP sont regroupés en une seule instance.

L'élu du CHSCT
L'élu du CHSCT (comité hygiène sécurité et conditions de travail) agit sur l'hygiène, la santé, la sécurité et les conditions de travail du salarié. Il coordonne ses actions avec celles des autres élus. Les représentants du personnel au CHSCT sont désignés par un collège, formé des membres élus du comité d'entreprise ou d'établissement et des délégués du personnel. Ils peuvent faire intervenir le medecin du travail.

La mandaté
En l'absence de section syndicale dans l'entreprise, la CFDT peut mandater un adhérent pour négocier un accord RTT.


Quelques témoignages... 

Représenter la CFDT dans l'entreprise
« Lors des négociations salariales annuelles, je dois être capable d'apprécier au plus juste ce que la direction est prête à céder. Avant de lui formuler nos demandes, nous débattons de nos revendications en section syndicale. J'informe tous les adhérents des résultats de la négociation, et consulte mon syndicat avant la signature de l'accord. »
Patrick, délégué syndical dans une entreprise de plasturgie.

Vigilance et écoute
« Notre métier est dur, nous sommes soumises à un rythme de travail soutenu qui entraîne stress et fatigue. De plus en plus les employés se plaignent de troubles musculaires, dus évidemment à la répétition des gestes. Mon rôle, en tant que DP, est d'être vigilante, d'écouter les salariés, de recenser leurs problèmes et d'agir auprès du patron en conséquence. »
Brigitte, déléguée du personnel dans une usine textile.

Aider les bas salaires
« Nous ne sommes seulement élus pour négocier des tarifs préférentiels pour les voyages, les colonies de vacances, ou l'obtention de chèques-cadeaux. Cette démarche n'est qu'un des moyens d'aider les bas salaires à bénéficier, comme les autres, d'avantages intéressants. » 
Jacques, élu du CE dans une entreprise d'ingénieurie médicale.

Détecter les risques
« Sur chaque chantier je vérifie que toutes les règles d'hygiène et de sécurité sont bien respectées. Pour cela je visite les chantiers, consulte les plans, avise les responsables des risques détectés. »
Jean-Pierre, élu du CHSCT dans le secteur du bâtiment.